Accueil
Accueil du site > EDITION & COMMUNICATION > Patrimoines en région > Newsletter Patrimoines en région n°16

Newsletter Patrimoines en région n°16


newsletter PER 16
couv

Chers lecteurs,
Le numéro 16 de Patrimoines en région vient de paraître ! Découvrez-le en ligne ou dans nos 700 points de diffusion en région Languedoc-Roussillon.
Ci-dessous, nous vous offrons un avant-goût de ce dernier numéro.
Toute l’équipe de la revue vous souhaite une bonne lecture !

logo

Une forêt et des enjeux

Après la lecture du dossier qui lui est consacré, vous aurez envie d’aller découvrir cette forêt du Languedoc–Roussillon, cinquième patrimoine forestier en France. Nous vous offrons, amis lecteurs, pour vous y inciter, une belle entrée en matière qui, nous l’espérons, vous permettra de poser un regard différent sur ce patrimoine naturel et culturel. La forêt pourrait être le miroir de l’évolution de l’humanité qui, paraît-il, s’accélère de jour en jour et pas toujours dans un sens positif. Heureusement, certains chercheurs comme Francis Hallé prennent le temps d’observer de près ce phénomène pour avertir leurs semblables sur les enjeux de la forêt du futur (voir Cogito p.19). Et certains artistes nourrissent notre réflexion, comme le peintre Alexandre Hollan qui nous emmène sur « le chemin de l’Arbre ». Pour notre plus grand plaisir.

Pierre Plancheron
Directeur de la publication


cheminDossier
La forêt loin des idées reçues

 « Mais toi, la Champenoise, que vas-tu faire en Languedoc- Roussillon, il n’y a pas de forêt là-bas ! » Avant de rejoindre mon poste à Montpellier, j’ai entendu ces remarques. Première idée reçue à battre en brèche. La forêt du Languedoc- Roussillon existe bel et bien et possède même un potentiel unique à mettre en valeur et à protéger. Elle occupe plus du tiers du territoire régional, soit 1,2 million d’hectares avec un taux de boisement de 43%, bien supérieur à la moyenne nationale de 29%. Ces chiffres placent notre région dans les cinq régions françaises les plus forestières. Sa surface a doublé depuis la fin du XIXe siècle. Lire la suite.


forêtCogito
Mais les arbres sont vivants, cher(e)s élu(e)s !
Par Francis Hallé

Pourquoi tant d’élus et d’énarques, parmi ceux qui nous gouvernent, détestent-ils les arbres ? C’est peut-être que ces derniers usurpent à leurs yeux une qualité qui devrait être réservée à l’être humain : ils sont vivants. Beaucoup de professionnels de la politique ne voient dans les arbres des villes que du mobilier urbain, comme un panneau publicitaire ou une borne anti-stationnement : toutefois, ils grandissent avec le temps, et n’ont donc pas la docilité d’un réverbère ou d’un horodateur ! D’où la tentation, à laquelle succombent tant de responsables municipaux, de les remplacer par des jardinières à étages perchées sur des poteaux métalliques en guise de tronc. Cela coûte cher en arrosage, mais au moins cela ne grandit pas ! Lire la suite.


oeil
L’œil de l’artiste | Aude

Valérie du Chéné - Peinture, dessin, sculpture
L’art dans les replis de la vie

« Que lisez-vous dans ce tableau ? » C’est la question de l’artiste mais aussi celle du visiteur lors d’une exposition. La méthode de travail employée par Valérie du Chéné dans la réalisation de ses peintures ou sculptures rend cette interrogation caduque… Car son travail a été créé « avec » le destinataire, le spectateur… L’artiste explique : « En fait, je conçois mon travail d’abord comme une conversation. Je considère le langage comme de la matière vivante. Les mots sont à sculpter et re-sculpter encore et toujours. » Voyez par exemple son expérience à Aix-en-Provence « au bureau des ex-voto laïques » aux Lieux d’art contemporain de l’hôpital Psychiatrique de Montperrin. Lire la suite.



archiArchitecture et urbanisme
Le monde méconnu des ZAC

La Zone d’Aménagement Concerté* est l’un des outils d’aménagement les plus utilisés. Mais, si son usage est courant, peu de personnes connaissent réellement les raisons et les mécanismes de sa mise en place, ainsi que leur rôle citoyen attendu. État des lieux.

En matière d’urbanisme, lorsqu’une commune souhaite se développer, plusieurs possibilités s’offrent à elle. La plus facile et la plus courante consiste à délivrer des autorisations de lotir. En général, le résultat produit des poches de maisons individuelles refermées sur elles-mêmes et d’autres inconvénients bien connus liés aux transports, à l’aléatoire de la vente de terrains privés pas forcément bien situés. Autrement dit, il s’agit d’un urbanisme au coup par coup. Lire la suite.


chouetteZoom | Pyrénées-Orientales
Le Groupe Ornithologique du Roussillon
Des oiseaux et des hommes

« Connaître, s’engager, éduquer, trois moteurs pour une association ? Levons le capot... » C’est l’invitation que nous adresse Yves Demonte, de l’association GOR, le Groupe Ornithologique du Roussillon. Suivons-le sur la trace de ses amis les oiseaux. L’humour - et la pédagogie - sont souvent au bout… de la branche.

Connaître d’abord : nos oiseaux sont identifiés, suivis, comptés… autant d’activités demandant temps et personnel (nos membres actifs et bénévoles). Connaître, c’est expertiser lors de la réalisation de travaux afin d’en limiter l’impact. Pour ces tâches pointues, nous comptons dans nos rangs deux experts bourrés de talent, pour qui notre avifaune garde ce qu’il faut de mystère pour titiller leur instinct de « chasseurs ». Lire la suite.


chouetteMon métier | Architecte
Federico Russo
La « touche » italienne

La rénovation et l’extension de l’Agora pour la Cité internationale de la danse à Montpellier, la Cité d’Aigues-Mortes, mise aux normes avec réaménagement dans la Tour de Constance et le Logis du Gouverneur, la réhabilitation et restauration de l’Hôtel Villarmois, siège de la Drac à Montpellier : c’est lui, Federico Russo et son équipe de l’atelier Daedalus, rue Jacques d’Aragon, à Montpellier. Un homme et une équipe reconnus désormais. Arrivé à Montpellier en 1993, Federico Russo, l’Italien, entame un DESS d’Urbanisme à Perpignan, puis crée, en 1997, avec deux collègues, une première agence d’architecture et d’urbanisme à Montpellier, dans le quartier d’Antigone. Lire la suite.



Abonnez-vous !

Je m'abonne et je reçois :

Les trois parutions annuelles de Patrimoines en région
Revue d’éducation aux patrimoines en Languedoc Roussillon

+ en cadeau l’édition été 2012 de L’Agenda du patrimoine
Un été nature et culture en Languedoc-Roussillon

Cliquez ici pour vous abonner où pour découvrir gratuitement la revue.

Votre avis nous intéresse

cdpPrenez deux minutes pour nous aider à améliorer et développer Patrimoines en région, en participant à l'enquête de satisfaction lecteurs en ligne sur le site du Carrefour des patrimoines rubrique "Nos publications". Pour y répondre, cliquez ici !






Contacts

Pour toute question concernant Patrimoines en région, contactez l'équipe de la revue par mail

Rédaction
Abonnements et diffusion

ou par courrier  à l'adresse suivante :

Association Le Passe Muraille
Patrimoines en région
510 A, avenue de Barcelone
"Le Jupiter"
34080 Montpellier